Cabinet Legrand
15, rue de la Demi-Lune
86000 Poitiers
Tél. 05 49 60 20 60
Fax : 05 49 60 34 01
legrand@wanadoo.fr







    ACTUALITÉS

Quelles sont les conditions pour qu'un héritier soit considéré comme indigne ?
Les juges peuvent prononcer la sanction d'indignité successorale contre un héritier qui a commis certains actes répréhensibles à l'encontre du défunt.
 Cassation civile 1re, 28 mars 2012, n° 11-10393 

Un héritier peut être privé de ses droits successoraux lorsqu'il a commis des faits graves à l'encontre du défunt. Cette sanction, appelé indignité successorale, ne peut toutefois être prononcée que dans certains cas limitativement énumérés par la loi. Celle-ci distingue, en outre, les faits qui entraînent automatiquement l'indignité de l'héritier et ceux qui peuvent donner lieu au prononcé de cette sanction par le tribunal.

Ainsi, l'héritier est considéré, de plein droit, comme indigne lorsqu'il a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement donné ou tenté de donner la mort au défunt. Il en est de même de celui qui a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement porté des coups ou commis des violences ayant entraîné la mort du défunt sans avoir l'intention de la donner.  

Attention, lorsque les faits précités ont été condamnés par un tribunal correctionnel, et non par une cour d'assises, l'héritier n'est alors pas automatiquement considéré comme indigne. Dans ce cas, la déclaration d'indignité est prononcée facultativement par le juge.  

C'est également le cas pour l'héritier qui a été condamné :

- pour témoignage mensonger porté contre le défunt dans une procédure criminelle ;

- pour s'être volontairement abstenu d'empêcher soit un crime soit un délit contre l'intégrité corporelle du défunt d'où il est résulté la mort, alors qu'il pouvait le faire sans risque pour lui ou pour les tiers ;

- pour dénonciation calomnieuse contre le défunt lorsque, pour les faits dénoncés, une peine criminelle était encourue.

À ce titre, la Cour de cassation a d'ailleurs récemment rappelé que la sanction de l'indignité ne pouvait être prononcée par le juge que si l'héritier avait été préalablement condamné pénalement. Si ce dernier bénéficie d'un non-lieu, il ne peut alors être frappé d'indignité. Ce fut ainsi le cas pour un héritier qui avait commis le double homicide de ses parents mais dont le procès avait conduit à un non-lieu en raison de sa pathologie psychiatrique provoquant l'abolissement total de son discernement et du contrôle de ses actes.

Article du 21/05/2012 - © Copyright SID Presse - 2012

haut de page




Actualités...

Vous fermez un établissement ? Il faut chercher un repreneur !
24/04/2014
Frais de carburant : les barèmes 2013 sont publiés
24/04/2014
Sanctions aggravées en cas de non-respect des délais de paiement
24/04/2014
ISF 2014 : l’échéancier est désormais connu !
23/04/2014
Des mesures annoncées pour simplifier la fiscalité des entreprises
23/04/2014
Santé publique et environnement : les alertes des salariés doivent être consignées par écrit
23/04/2014
Veille stratégique : un nouveau service d’alerte par courriel sur Google Trends
22/04/2014
Résiliation des contrats d’assurance : du nouveau !
22/04/2014
Don manuel : le contrôle fiscal comme moyen de révélation !
18/04/2014
Mise en cause de la responsabilité du service de santé au travail par l’employeur
18/04/2014
TIC : Paris se hisse sur le podium européen
17/04/2014
Dépenses préparatoires à une cession de titres : la TVA est-elle déductible ?
17/04/2014
Ventes à distance : 14 jours pour annuler un achat !
17/04/2014
Avis de tempête sur les locations meublées touristiques !
16/04/2014
Travailleurs indépendants : pensez à envoyer votre déclaration de revenus !
16/04/2014
Pourquoi et comment déclarer l’adresse de son site internet au RCS ?
15/04/2014
Dépôt des déclarations fiscales des entreprises : n’oubliez pas la date limite du 5 mai 2014 !
14/04/2014
Contrats tacitement reconductibles : informez vos clients par un courrier prévu à cet effet !
14/04/2014
Les titres-restaurant dématérialisés, c’est possible !
14/04/2014
À quel moment le locataire doit-il délivrer le congé lors d’une reprise d’emploi ?
11/04/2014
La visite médicale d’embauche doit impérativement avoir lieu
11/04/2014
Faut-il reconvoquer un salarié qui demande le report de son entretien préalable au licenciement ?
10/04/2014
Constituer une société de participations financières de professions libérales pluriprofessionnelles : c’est désormais possible !
10/04/2014
Taxe d’apprentissage : les dépenses exonératoires sont modifiées
10/04/2014
Faux départ pour le PEA PME !
09/04/2014
Retard de livraison d’un bien : le consommateur devra relancer le professionnel !
09/04/2014
Réorganisation des zones urbaines : que deviennent les avantages fiscaux ?
09/04/2014
Les conséquences de l’annulation d’une vente pour vice caché
08/04/2014
Professionnels : de nouvelles obligations d’information des consommateurs !
07/04/2014
Suppression des exonérations de cotisations sociales dans les ZRU
07/04/2014




© 2009-2014 - Les Echos Publishing - mentions légales