Cabinet Legrand
15, rue de la Demi-Lune
86000 Poitiers
Tél. 05 49 60 20 60
Fax : 05 49 60 34 01
legrand@wanadoo.fr







    ACTUALITÉS

Quelles sont les conditions pour qu'un héritier soit considéré comme indigne ?
Les juges peuvent prononcer la sanction d'indignité successorale contre un héritier qui a commis certains actes répréhensibles à l'encontre du défunt.
 Cassation civile 1re, 28 mars 2012, n° 11-10393 

Un héritier peut être privé de ses droits successoraux lorsqu'il a commis des faits graves à l'encontre du défunt. Cette sanction, appelé indignité successorale, ne peut toutefois être prononcée que dans certains cas limitativement énumérés par la loi. Celle-ci distingue, en outre, les faits qui entraînent automatiquement l'indignité de l'héritier et ceux qui peuvent donner lieu au prononcé de cette sanction par le tribunal.

Ainsi, l'héritier est considéré, de plein droit, comme indigne lorsqu'il a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement donné ou tenté de donner la mort au défunt. Il en est de même de celui qui a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement porté des coups ou commis des violences ayant entraîné la mort du défunt sans avoir l'intention de la donner.  

Attention, lorsque les faits précités ont été condamnés par un tribunal correctionnel, et non par une cour d'assises, l'héritier n'est alors pas automatiquement considéré comme indigne. Dans ce cas, la déclaration d'indignité est prononcée facultativement par le juge.  

C'est également le cas pour l'héritier qui a été condamné :

- pour témoignage mensonger porté contre le défunt dans une procédure criminelle ;

- pour s'être volontairement abstenu d'empêcher soit un crime soit un délit contre l'intégrité corporelle du défunt d'où il est résulté la mort, alors qu'il pouvait le faire sans risque pour lui ou pour les tiers ;

- pour dénonciation calomnieuse contre le défunt lorsque, pour les faits dénoncés, une peine criminelle était encourue.

À ce titre, la Cour de cassation a d'ailleurs récemment rappelé que la sanction de l'indignité ne pouvait être prononcée par le juge que si l'héritier avait été préalablement condamné pénalement. Si ce dernier bénéficie d'un non-lieu, il ne peut alors être frappé d'indignité. Ce fut ainsi le cas pour un héritier qui avait commis le double homicide de ses parents mais dont le procès avait conduit à un non-lieu en raison de sa pathologie psychiatrique provoquant l'abolissement total de son discernement et du contrôle de ses actes.

Article du 21/05/2012 - © Copyright SID Presse - 2012

haut de page




Actualités...

Crowdfunding : l’ACPR et l’AMF rappellent les modalités d’usage d’un nouveau label
01/04/2015
Un associé de SARL peut faire concurrence à sa société !
01/04/2015
Employeurs du BTP : pas de hausse de la cotisation chômage-intempéries
30/03/2015
Pas d’application du délai de réponse de 60 jours aux observations d’un holding
30/03/2015
Cybercriminalité : 12 règles pour s’en prémunir
27/03/2015
La déclaration sociale nominative est obligatoire au 1er avril pour les plus gros cotisants
27/03/2015
Majoration de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires
27/03/2015
Contrat de génération : les PME bientôt soumises à la pénalité financière
26/03/2015
Le PEA-PME est à la peine !
26/03/2015
Commerçants : de nouvelles mentions à inscrire dans vos conditions générales de vente
25/03/2015
Le calendrier de déclaration des revenus 2014 est connu !
25/03/2015
Déduction fiscale pour acquisition d’œuvres d’art refusée aux professions libérales
24/03/2015
L’information du consommateur renforcée en cas d’offre d’un crédit renouvelable
23/03/2015
Rupture de la période d’essai : quand le salarié doit-il cesser de travailler ?
23/03/2015
Fiscalité successorale : pas de déduction possible des commissions de vente !
20/03/2015
Traitement des difficultés économiques d’un particulier ou d’une entreprise : à chacun sa procédure !
19/03/2015
Le monopole de la rupture conventionnelle
19/03/2015
Le sort fiscal de la plus-value du dirigeant de PME partant à la retraite
18/03/2015
Prouver sa qualité d’héritier est désormais plus simple !
18/03/2015
Retraite complémentaire des cadres : valeur de la GMP 2015
17/03/2015
Garantie des vices cachés : simplification de l’action en réduction de prix
17/03/2015
TVA à 5,5 % pour les réunions sportives
16/03/2015
Votre complémentaire santé collective est-elle un contrat responsable ?
16/03/2015
Les « mauvais dirigeants » auront bientôt leur fichier !
13/03/2015
Une collecte record pour les SCPI en 2014 !
13/03/2015
Nullité d’une cession de parts sociales de SARL pour non-respect de la procédure d’agrément
12/03/2015
Frais de repas déductibles : les seuils pour 2015
12/03/2015
Contrat de sécurisation professionnelle : quels changements pour les employeurs ?
12/03/2015
Prélèvements sur revenus du patrimoine de source étrangère : la France condamnée par la CJUE
11/03/2015
L’Europe repousse la fin du « roaming »
11/03/2015




© 2009-2015 - Les Echos Publishing - mentions légales