Cabinet Legrand
15, rue de la Demi-Lune
86000 Poitiers
Tél. 05 49 60 20 60
Fax : 05 49 60 34 01
legrand@wanadoo.fr







    ACTUALITÉS

Quelles sont les conditions pour qu'un héritier soit considéré comme indigne ?
Les juges peuvent prononcer la sanction d'indignité successorale contre un héritier qui a commis certains actes répréhensibles à l'encontre du défunt.
 Cassation civile 1re, 28 mars 2012, n° 11-10393 

Un héritier peut être privé de ses droits successoraux lorsqu'il a commis des faits graves à l'encontre du défunt. Cette sanction, appelé indignité successorale, ne peut toutefois être prononcée que dans certains cas limitativement énumérés par la loi. Celle-ci distingue, en outre, les faits qui entraînent automatiquement l'indignité de l'héritier et ceux qui peuvent donner lieu au prononcé de cette sanction par le tribunal.

Ainsi, l'héritier est considéré, de plein droit, comme indigne lorsqu'il a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement donné ou tenté de donner la mort au défunt. Il en est de même de celui qui a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement porté des coups ou commis des violences ayant entraîné la mort du défunt sans avoir l'intention de la donner.  

Attention, lorsque les faits précités ont été condamnés par un tribunal correctionnel, et non par une cour d'assises, l'héritier n'est alors pas automatiquement considéré comme indigne. Dans ce cas, la déclaration d'indignité est prononcée facultativement par le juge.  

C'est également le cas pour l'héritier qui a été condamné :

- pour témoignage mensonger porté contre le défunt dans une procédure criminelle ;

- pour s'être volontairement abstenu d'empêcher soit un crime soit un délit contre l'intégrité corporelle du défunt d'où il est résulté la mort, alors qu'il pouvait le faire sans risque pour lui ou pour les tiers ;

- pour dénonciation calomnieuse contre le défunt lorsque, pour les faits dénoncés, une peine criminelle était encourue.

À ce titre, la Cour de cassation a d'ailleurs récemment rappelé que la sanction de l'indignité ne pouvait être prononcée par le juge que si l'héritier avait été préalablement condamné pénalement. Si ce dernier bénéficie d'un non-lieu, il ne peut alors être frappé d'indignité. Ce fut ainsi le cas pour un héritier qui avait commis le double homicide de ses parents mais dont le procès avait conduit à un non-lieu en raison de sa pathologie psychiatrique provoquant l'abolissement total de son discernement et du contrôle de ses actes.

Article du 21/05/2012 - © Copyright SID Presse - 2012

haut de page




Actualités...

Le dispositif d’information des salariés en cas de cession d’entreprise est assoupli
28/08/2015
Le gouvernement mise sur l’apprentissage
28/08/2015
Exonération fiscale en ZFU-TE : une appréciation souple du quota de salariés résidents
28/08/2015
La confidentialité des comptes étendue aux entreprises de moins de 50 salariés !
27/08/2015
La loi « Macron » retouche le bail d’habitation !
27/08/2015
La loi Macron instaure le travail en soirée
27/08/2015
Les accords de maintien dans l’emploi revus et corrigés
26/08/2015
Les refus de délégation d’assurance-emprunteur bientôt consignés sur Internet
26/08/2015
Le MIT met au point l’imprimante 3D de demain
26/08/2015
Mécénat d’entreprise : l’administration donne des précisions !
26/08/2015
Dotation d’installation aux jeunes agriculteurs : un bien commun ?
25/08/2015
PME : cap sur la participation et l’intéressement !
25/08/2015
EURL et SASU : encore plus nombreuses à être dispensées de rapport de gestion !
24/08/2015
Stages : la gratification augmente
24/08/2015
Prélèvements sur revenus du patrimoine de source étrangère : le Conseil d’État en phase avec la CJUE
21/08/2015
Insaisissabilité de plein droit pour la résidence principale d’un entrepreneur individuel !
20/08/2015
Assouplissement des réductions IR-PME et ISF-PME
20/08/2015
Le régime social des bons d’achat de rentrée scolaire
20/08/2015
Location meublée : la liste des éléments de mobilier obligatoires est publiée
19/08/2015
Des nouvelles du projet Ara
19/08/2015
La Loi Macron mise sur le Perco !
19/08/2015
Cession du bail rural à un descendant et contrôle des structures
18/08/2015
Pas de perte totale en cas de livraison de la marchandise !
18/08/2015
Loi Macron : le travail le dimanche assoupli
17/08/2015
Loyers professionnels : la déclaration doit être souscrite pour le 15 septembre !
17/08/2015
Les nouveaux records du second marché des noms de domaine
14/08/2015
Attention au montant mentionné dans vos déclarations de créances !
13/08/2015
Panorama de l’assurance-vie française sur la période 2014-2015
12/08/2015
Gérer le jour férié du 15 août
11/08/2015
Pas de redressement fiscal sur des documents obtenus illégalement !
10/08/2015




© 2009-2015 - Les Echos Publishing - mentions légales