Cabinet Legrand
15, rue de la Demi-Lune
86000 Poitiers
Tél. 05 49 60 20 60
Fax : 05 49 60 34 01
legrand@wanadoo.fr







    ACTUALITÉS

Quelles sont les conditions pour qu'un héritier soit considéré comme indigne ?
Les juges peuvent prononcer la sanction d'indignité successorale contre un héritier qui a commis certains actes répréhensibles à l'encontre du défunt.
 Cassation civile 1re, 28 mars 2012, n° 11-10393 

Un héritier peut être privé de ses droits successoraux lorsqu'il a commis des faits graves à l'encontre du défunt. Cette sanction, appelé indignité successorale, ne peut toutefois être prononcée que dans certains cas limitativement énumérés par la loi. Celle-ci distingue, en outre, les faits qui entraînent automatiquement l'indignité de l'héritier et ceux qui peuvent donner lieu au prononcé de cette sanction par le tribunal.

Ainsi, l'héritier est considéré, de plein droit, comme indigne lorsqu'il a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement donné ou tenté de donner la mort au défunt. Il en est de même de celui qui a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement porté des coups ou commis des violences ayant entraîné la mort du défunt sans avoir l'intention de la donner.  

Attention, lorsque les faits précités ont été condamnés par un tribunal correctionnel, et non par une cour d'assises, l'héritier n'est alors pas automatiquement considéré comme indigne. Dans ce cas, la déclaration d'indignité est prononcée facultativement par le juge.  

C'est également le cas pour l'héritier qui a été condamné :

- pour témoignage mensonger porté contre le défunt dans une procédure criminelle ;

- pour s'être volontairement abstenu d'empêcher soit un crime soit un délit contre l'intégrité corporelle du défunt d'où il est résulté la mort, alors qu'il pouvait le faire sans risque pour lui ou pour les tiers ;

- pour dénonciation calomnieuse contre le défunt lorsque, pour les faits dénoncés, une peine criminelle était encourue.

À ce titre, la Cour de cassation a d'ailleurs récemment rappelé que la sanction de l'indignité ne pouvait être prononcée par le juge que si l'héritier avait été préalablement condamné pénalement. Si ce dernier bénéficie d'un non-lieu, il ne peut alors être frappé d'indignité. Ce fut ainsi le cas pour un héritier qui avait commis le double homicide de ses parents mais dont le procès avait conduit à un non-lieu en raison de sa pathologie psychiatrique provoquant l'abolissement total de son discernement et du contrôle de ses actes.

Article du 21/05/2012 - © Copyright SID Presse - 2012

haut de page




Actualités...

Le silence de l’administration vaut accord : un principe aux nombreuses exceptions
26/11/2014
S’oriente-t-on vers la fin des crédits à taux fixe ?
26/11/2014
Windows 10 : un magasin d’applications sur mesure pour les entreprises
25/11/2014
Télépaiement du solde de CFE pour le 15 décembre 2014
25/11/2014
Qui peut souscrire un cautionnement au nom d’une société anonyme ?
24/11/2014
Rupture du contrat d’apprentissage : mieux vaut le dire par écrit !
24/11/2014
Google : l’arrivée du label « mobile friendly »
21/11/2014
Assurance-vie en déshérence : attention aux tentatives d’escroquerie !
21/11/2014
Chef d’entreprise : vos obligations en matière d’accessibilité de vos locaux aux handicapés
20/11/2014
De nouvelles taxes pour relancer la construction et le logement
20/11/2014
Indemnités journalières de la Sécurité sociale : du nouveau en 2015
19/11/2014
Encadrement des loyers : les observatoires locaux des loyers vont pouvoir se mettre en place
19/11/2014
Un crédit renouvelable non utilisé doit être suspendu
18/11/2014
Des mesures pour lutter contre la fraude à la TVA
17/11/2014
Formation professionnelle et consultation du comité d’entreprise
17/11/2014
Doit-on s’attendre à une baisse des rendements des assurances-vie en euros ?
14/11/2014
La lettre recommandée AR, une nouvelle modalité pour résilier son bail commercial
14/11/2014
Bail commercial : qui doit payer les charges ?
13/11/2014
Les 9 premières « Métropoles French Tech »
13/11/2014
Comment des époux séparés de biens peuvent-ils prouver la propriété d’un bien en cas de divorce ?
13/11/2014
Le cumul emploi-retraite sera moins favorable en 2015
12/11/2014
De nouvelles propositions pour simplifier le quotidien « fiscal » des entreprises
12/11/2014
Les trajets d’un salarié entre deux lieux de travail ne sont pas des pauses !
10/11/2014
Plus-values immobilières des particuliers : les nouveaux formulaires sont en ligne
10/11/2014
Conséquence du passage en SEL d’un professionnel libéral
07/11/2014
Succession internationale : vers une simplification de leur règlement !
07/11/2014
Les relations difficiles des PME du numérique avec les grands comptes
06/11/2014
Anticipez la déclaration sociale nominative !
06/11/2014
Pensez à déclarer et à payer la taxe sur les véhicules des sociétés 2014 !
05/11/2014
Les banques françaises passent le « stress test » haut la main !
05/11/2014




© 2009-2014 - Les Echos Publishing - mentions légales