Cabinet Legrand
15, rue de la Demi-Lune
86000 Poitiers
Tél. 05 49 60 20 60
Fax : 05 49 60 34 01
legrand@wanadoo.fr







    ACTUALITÉS

Quelles sont les conditions pour qu'un héritier soit considéré comme indigne ?
Les juges peuvent prononcer la sanction d'indignité successorale contre un héritier qui a commis certains actes répréhensibles à l'encontre du défunt.
 Cassation civile 1re, 28 mars 2012, n° 11-10393 

Un héritier peut être privé de ses droits successoraux lorsqu'il a commis des faits graves à l'encontre du défunt. Cette sanction, appelé indignité successorale, ne peut toutefois être prononcée que dans certains cas limitativement énumérés par la loi. Celle-ci distingue, en outre, les faits qui entraînent automatiquement l'indignité de l'héritier et ceux qui peuvent donner lieu au prononcé de cette sanction par le tribunal.

Ainsi, l'héritier est considéré, de plein droit, comme indigne lorsqu'il a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement donné ou tenté de donner la mort au défunt. Il en est de même de celui qui a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement porté des coups ou commis des violences ayant entraîné la mort du défunt sans avoir l'intention de la donner.  

Attention, lorsque les faits précités ont été condamnés par un tribunal correctionnel, et non par une cour d'assises, l'héritier n'est alors pas automatiquement considéré comme indigne. Dans ce cas, la déclaration d'indignité est prononcée facultativement par le juge.  

C'est également le cas pour l'héritier qui a été condamné :

- pour témoignage mensonger porté contre le défunt dans une procédure criminelle ;

- pour s'être volontairement abstenu d'empêcher soit un crime soit un délit contre l'intégrité corporelle du défunt d'où il est résulté la mort, alors qu'il pouvait le faire sans risque pour lui ou pour les tiers ;

- pour dénonciation calomnieuse contre le défunt lorsque, pour les faits dénoncés, une peine criminelle était encourue.

À ce titre, la Cour de cassation a d'ailleurs récemment rappelé que la sanction de l'indignité ne pouvait être prononcée par le juge que si l'héritier avait été préalablement condamné pénalement. Si ce dernier bénéficie d'un non-lieu, il ne peut alors être frappé d'indignité. Ce fut ainsi le cas pour un héritier qui avait commis le double homicide de ses parents mais dont le procès avait conduit à un non-lieu en raison de sa pathologie psychiatrique provoquant l'abolissement total de son discernement et du contrôle de ses actes.

Article du 21/05/2012 - © Copyright SID Presse - 2012

haut de page




Actualités...

Bilan 2013-2014 : l’assurance-vie se porte bien !
24/07/2014
Rupture de la période d’essai : prévenez dans les délais !
23/07/2014
Gare à vos annonces de réduction de prix sur internet, la DGCCRF veille !
23/07/2014
Une nouvelle réforme des stages en entreprise
22/07/2014
Amortissement exceptionnel des robots industriels : les robots d’occasion éligibles !
22/07/2014
Les chèques-vacances séduisent de plus en plus de petites entreprises
21/07/2014
La mention « Fait maison » fait son apparition dans la restauration
18/07/2014
Prise d’acte de la rupture du contrat de travail : une procédure judiciaire accélérée
18/07/2014
Nouvelle baisse du taux du Livret A !
17/07/2014
Plus que quelques jours pour passer aux moyens de paiement SEPA !
17/07/2014
SCI louant un établissement industriel : détermination de la taxe foncière
15/07/2014
Mesurer les distances avec Google Maps
11/07/2014
Que devient un contrat de retraite complémentaire en cas de divorce ?
11/07/2014
Déclaration à la Cnil des dispositifs d’alerte professionnelle : du changement
10/07/2014
Les règles du bail commercial revues et corrigées !
10/07/2014
Protéger les salariés en cas de fortes chaleurs
09/07/2014
Top départ pour l’assurance-vie euro-croissance !
09/07/2014
Maintien de la cotisation AGS au 1er juillet
08/07/2014
Le jour férié de la Fête Nationale
08/07/2014
Télédéclaration de résultats : une date fixe pour les entreprises clôturant au 31 décembre
07/07/2014
Anticipez vos échéances fiscales et sociales avant de fermer votre entreprise cet été !
07/07/2014
Nouvelle baisse des tarifs du « roaming »
04/07/2014
Crédit d’impôt compétitivité emploi : des réponses utiles
03/07/2014
Quelles nouveautés pour l’EIRL suite à la loi « Pinel » ?
03/07/2014
Un logement sans système de chauffage ne peut être loué !
02/07/2014
Le suivi médical des salariés éloignés est facilité
02/07/2014
Aménagement du régime fiscal des micro-entreprises
01/07/2014
Dates des soldes : du changement en perspective !
30/06/2014
Durée du travail à temps partiel : des changements au 1er juillet
30/06/2014
Contrôle des comptabilités informatisées : de nouvelles précisions
27/06/2014




© 2009-2014 - Les Echos Publishing - mentions légales