Cabinet Legrand
15, rue de la Demi-Lune
86000 Poitiers
Tél. 05 49 60 20 60
Fax : 05 49 60 34 01
legrand@wanadoo.fr







    ACTUALITÉS

Quelles sont les conditions pour qu'un héritier soit considéré comme indigne ?
Les juges peuvent prononcer la sanction d'indignité successorale contre un héritier qui a commis certains actes répréhensibles à l'encontre du défunt.
 Cassation civile 1re, 28 mars 2012, n° 11-10393 

Un héritier peut être privé de ses droits successoraux lorsqu'il a commis des faits graves à l'encontre du défunt. Cette sanction, appelé indignité successorale, ne peut toutefois être prononcée que dans certains cas limitativement énumérés par la loi. Celle-ci distingue, en outre, les faits qui entraînent automatiquement l'indignité de l'héritier et ceux qui peuvent donner lieu au prononcé de cette sanction par le tribunal.

Ainsi, l'héritier est considéré, de plein droit, comme indigne lorsqu'il a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement donné ou tenté de donner la mort au défunt. Il en est de même de celui qui a été condamné, comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement porté des coups ou commis des violences ayant entraîné la mort du défunt sans avoir l'intention de la donner.  

Attention, lorsque les faits précités ont été condamnés par un tribunal correctionnel, et non par une cour d'assises, l'héritier n'est alors pas automatiquement considéré comme indigne. Dans ce cas, la déclaration d'indignité est prononcée facultativement par le juge.  

C'est également le cas pour l'héritier qui a été condamné :

- pour témoignage mensonger porté contre le défunt dans une procédure criminelle ;

- pour s'être volontairement abstenu d'empêcher soit un crime soit un délit contre l'intégrité corporelle du défunt d'où il est résulté la mort, alors qu'il pouvait le faire sans risque pour lui ou pour les tiers ;

- pour dénonciation calomnieuse contre le défunt lorsque, pour les faits dénoncés, une peine criminelle était encourue.

À ce titre, la Cour de cassation a d'ailleurs récemment rappelé que la sanction de l'indignité ne pouvait être prononcée par le juge que si l'héritier avait été préalablement condamné pénalement. Si ce dernier bénéficie d'un non-lieu, il ne peut alors être frappé d'indignité. Ce fut ainsi le cas pour un héritier qui avait commis le double homicide de ses parents mais dont le procès avait conduit à un non-lieu en raison de sa pathologie psychiatrique provoquant l'abolissement total de son discernement et du contrôle de ses actes.

Article du 21/05/2012 - © Copyright SID Presse - 2012

haut de page




Actualités...

Taux de l’intérêt légal : du changement en perspective !
01/09/2014
Modification unilatérale de la rémunération du salarié : quelles conséquences ?
01/09/2014
La vente d’un commerce exploité dans une halle ou sur un marché est facilitée
29/08/2014
Surface Pro 3 : un produit hybride destiné aux professionnels nomades
29/08/2014
Un salarié déclaré apte avec réserves peut conclure une rupture conventionnelle homologuée
28/08/2014
Vers une modification du zonage des communes !
28/08/2014
Être ou ne pas être artisan : les nouvelles conditions
28/08/2014
Plus-value immobilière : fin de l’abattement temporaire de 25 %
27/08/2014
Frais professionnels liés aux nouvelles technologies : comment rembourser les salariés ?
27/08/2014
Plus de 450 milliards d’euros récoltés par l’Acoss en 2013
26/08/2014
Allègement de la contribution sociale de solidarité des sociétés
26/08/2014
Simplification des obligations d’information à la charge de l’employeur
25/08/2014
Travaux immobiliers : de nouvelles obligations pour les entreprises
25/08/2014
Outil d’analyse de fréquentation des magasins : la Cnil rappelle les règles
22/08/2014
Entrée en vigueur de nouvelles mesures de simplification pour les sociétés
21/08/2014
En avant pour l’encadrement des loyers !
21/08/2014
Contrôle des comptabilités informatisées : une sanction alourdie !
20/08/2014
Déclaration des embauches par voie électronique : un nouveau seuil
19/08/2014
Achèvement de la réforme de la taxe d’apprentissage
18/08/2014
Vente de noms de domaine : le second marché reprend des couleurs
14/08/2014
Les travailleurs indépendants doivent dématérialiser le paiement de leurs cotisations
13/08/2014
Prolongation de la contribution exceptionnelle sur l’impôt sur les sociétés
13/08/2014
Dématérialisation des cotisations : bientôt de nouveaux seuils
12/08/2014
Le régime fiscal du bitcoin est précisé !
11/08/2014
Impôt sur le revenu : réduction exceptionnelle pour les ménages modestes
11/08/2014
Artisans : mention obligatoire de l’assurance professionnelle sur les devis et les factures
08/08/2014
Micro-entreprises : du changement concernant les taxes pour frais de chambres
07/08/2014
Assurance-vie euro-croissance : application d’une taxe lors de la transformation du contrat
06/08/2014
Du nouveau en matière de modalités de dépôt de marques, brevets, dessins et modèles
05/08/2014
Le jour férié du 15 août
04/08/2014




© 2009-2014 - Les Echos Publishing - mentions légales